Comment isoler vos planchers bas gratuitement ?

Pannes de chaudières à gaz
Pannes de chaudières à gaz : comment y remédier sans perdre de temps ?
mars 5, 2019
Frais de finition intérieure : des sanitaires au revêtement de sol
mars 12, 2019
isolation du plancher

Envie de repenser l’isolation thermique de votre demeure pour bénéficier d’un maximum de confort et de bien-être tout en réduisant votre consommation d’énergie ? Une bonne répartition de la chaleur dans votre habitat est la solution. Outre les murs, fenêtres et toitures, vous avez tout intérêt à procéder à l’isolation de votre plancher bas. Qu’est-ce qu’un plancher bas ? Quels sont les techniques et matériaux d’isolation proposés ? Quid de la prime d’énergie et solutions de financement pour isoler ses combles ?

Qu’est ce qu’un plancher bas ?

Le plancher bas est la partie la plus basse du sol d’une habitation. C’est la seule zone séparant la partie supérieure qui donne sur l’espace, qui est censé être chauffé. Il correspond à un sous-sol non chauffé tels que la cave ou la buanderie. Qu’il soit en bois, en béton ou en fer, le plancher est inhérent à toutes les constructions et est toujours associé à la notion d’isolation thermique. Autrement, il se veut l’un des éléments indispensables apportant confort et bien-être aux occupants. Toute défaillance de déperdition de la chaleur ou à l’inverse toute infiltration de l’humidité de l’extérieur repérée dans la conception du plancher bas nécessitera des travaux d’isolation thermique.

Avantages et techniques d’isolation des planchers

On peut prévoir une isolation du plancher par le bas ou par le haut. Mais, l’isolation par le bas est la plus prisée, en vue de sa simplicité. Seulement, elle ne peut être faisable que si l’on a assez d’espace entre le plancher et le plafond.  En ce qui concerne le choix des isolants, le mieux est d’opter pour ceux qui sont souples afin de se marier à la forme du support. Quant aux isolants rigides, on peut plutôt les privilégier pour le type de surfaces planes. L’isolation par le haut requiert des travaux de rénovation fastidieux, qui peuvent s’avérer coûteux. N’hésitez pas à vous engager dans la démarche de l’isolation des vos combles, pour mettre fin à vos soucis de chaleur ou d’humidité, en faisant des économies considérables.

Les experts la recommandent souvent en plus de l’isolation du toit et des murs dans le but d’accroître le confort et le bien-être des habitants. Avec un plancher bas isolé en bonne et due forme, on n’aura plus cette sensation de froid sur le sol. Isoler son sol peut également être l’occasion de mettre en place un plancher chauffant et apporter aux habitants des économies considérables dans la consommation  d’énergie, allant jusqu’à 168 € par an. Mais le plus grand profit est qu’une les travaux de rénovation sont subventionnés à 100%. Pour inciter les citoyens à baisser leur consommation énergétique de 20% d’ici 2020, la loi Pope a été votée en 2005 et des certificats d’économies d’énergie (CEE), ont été conçus. C’est ce qui permettra désormais aux particuliers de bénéficier d’une isolation gratuite du plancher bas. Or, le financement n’est accordé que dans le cas où le bâtiment dispose de planchers bas qui se trouvent au-dessus d’une zone de construction non chauffé ou d’un vide sanitaire accessible. Pour en avoir le cœur net, vous pouvez faire un test d’éligibilité en ligne sur certains sites ou remplir des formulaires et attendre la réponse.

Financement des travaux d’isolation thermique

Pour bénéficier d’une prime pour les travaux d’isolation, certaines conditions sont imposées, par exemple la demande de prime énergie doit se faire avant d’établir un devis. Le chantier doit à son tour être confié à un spécialiste de la pose de matériaux d’isolation thermique. Par ailleurs, le dossier doit être communiqué dans un délai ne dépassant pas les huit mois, à partir de l’achèvement du chantier. Il existe également d’autres manières pour subventionner ses travaux comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou la taux TVA.