Ma Prime Renov’ : ce qu’il faut savoir

Ma Prime Renov

Publié le : 10 avril 20215 mins de lecture

Afin d’aider les ménages à effectuer une rénovation énergétique, un dispositif appelé MaPrimeRenov’ a été annoncé par l’État en 2020. En effet, il a été établi pour que chacun obtienne une prime qui est uniquement destinée à des travaux liés à la rénovation énergétique. Cependant, il existe quelques critères d’éligibilité à cette prime. Dans cet article, vous allez donc comprendre ce qu’est MaPrimeRenov’ ainsi que les conditions permettant de l’acquérir.

MaPrimeRenov’, de quoi s’agit-il exactement ?

Officiellement lancée dès le début de l’année 2020, MaPrimeRenov’ est une aide financière qui remplace le CITE, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique. Figurant dans la liste des programmes de la relance de l’économie, cette aide a été consolidée le 1er octobre 2020. Il faut savoir que l’argent acquis à partir de MaPrimeRenov’ permet d’alléger les dépenses relatives à la rénovation énergétique. Accessible à toutes copropriétés et propriétaires, ce dispositif possède également plusieurs bonifications supplémentaires. Pour les foyers perçant un revenu intermédiaire, par exemple, il existe un forfait sur la rénovation globale qui les encourage à finaliser leurs travaux.

Vous souhaitez bénéficier de Ma Prime Rénov pour la rénovation de vos fenêtre, l’installation d’un poêle à granulés ou d’une pompe à chaleurs ? N’hésitez pas à consulter ces articles :
– Pour les fenêtres : https://expertdelhabitat.com/ma-prime-renov/ma-prime-renov-fenetres/
– Pour les pompes à chaleur : https://expertdelhabitat.com/ma-prime-renov/ma-prime-renov-pac/
– Pour les poêles à granulés : https://expertdelhabitat.com/ma-prime-renov/ma-prime-renov-poeles-a-granules/

À explorer aussi : Travaux de maison : comment obtenir la prime énergie ?

Qui peut bénéficier de cette aide financière ?

À titre d’information, tous les propriétaires d’un immeuble peuvent bénéficier de MaPrimeRenov’, peu importe le revenu. Que vous mettiez votre logement en location ou que vous occupiez votre maison, vous allez profiter de ces aides financières. Sachez que les copropriétés sont également éligibles à la prime. Toutefois, seuls les travaux de rénovation dans les parties communes peuvent être réalisés. Afin de savoir comment profiter de cette prime, il sera nécessaire de se renseigner sur le site officiel de maprimerenov.gouv.fr. En principe, ce sont les travaux qui ont débuté depuis le mois d’octobre 2020 et ont fait l’objet d’un devis qui sont éligibles aux modalités du dispositif.

Par ailleurs, les dossiers liés à la demande de MaPrimeRenov’ peuvent être déposés sur le site web maprimerenov.gouv.fr. Pour rappel, cette aide financière est cumulable. Outre la réduction de TVA à 5,5 %, elle s’associe également avec les autres appuis à la rénovation énergétique, notamment les CEE, Certificats d’économie d’énergie, ou les aides d’action logement et des collectivités locales. Afin d’avoir une idée du montant que vous pouvez obtenir, vous avez la possibilité d’utiliser des simulateurs en ligne.

Les travaux réalisables avec MaPrimeRenov’

Il faut savoir que MaPrimeRenov’ permet d’avoir un financement sur les différents travaux concernant le chauffage, la ventilation, l’isolation ainsi que l’audit énergétique d’un immeuble. D’ailleurs, il est possible de l’utiliser sur tous types de construction, à savoir un logement individuel ou un appartement à usage collectif. Pour ce qui est des travaux, ils doivent être accomplis par une entreprise ayant une certification RGE, autrement dit reconnue garante pour l’environnement. Le montant de la prime quant à lui est compté en fonction de deux critères, le gain écologique reçu par les travaux et le revenu du foyer.

Selon les niveaux de revenus, les plafonds d’aides ont donc été classés en quatre profils qui se distinguent par des couleurs : MaPrimeRenov’ Bleu, jaune, violet et rose. Récemment, une cinquième catégorie a vu le jour afin d’établir les barèmes sur les opérations faites par les copropriétés. Pour les ménages de couleur bleue, ceux qui sont très modestes, la subvention se limite à 90 % des dépenses. En ce qui concerne les familles modestes, classés en jaune, ils obtiennent un pourcentage de 75 %. Les foyers intermédiaires en violet peuvent avoir 60 % d’aide. Enfin, l’État accorde 40 % pour ceux qui sont dans la catégorie rose, plus précisément les ménages aisés.

Plan du site